En parlant de l'Equateur, d'ailleurs, il m'est arrivé quelque chose d'assez sympathique.

Bien que j'y sois allée en "opération coup de poing", je voulais quand-même rapporter quelque chose pour mes beaux-parents, qui ont vécu longtemps à Quito. Je me suis donc arrêtée dans un magasin de faïence assez connu pour faire du beau travail et, comme je n'avais pas une place infinie dans mes bagages, j'ai vite vu des petits verres à liqueur pouvant convenir tout à fait à mes propos. A côté des verres, étaient exposées de jolies petites jarres blanches, contenant des liqueurs de café, chocolat et citron, parfaites pour compléter mon petit cadeau. Mais ce jour-là, je me promenais sans un sou en poche et dus donc reporter mes emplettes à plus tard.

Quelques jours plus tard, je déjeûnais à Quito avec la marraine de mon fils aîné, qui est ma grande copine depuis l'école primaire. Et puis, je ne sais pourquoi, j'évoquai cette histoire de verres et de liqueur. Entre deux éclats de rire, elle me raconte que c'est son père qui fabrique lesdites liqueurs, et qu'elle peut me les vendre au prix auquel elle fournit ses revendeurs. Je suis donc revenue avec trois petites bouteilles de liqueur, dont une grande de liqueur de café, cadeau de sa famille pour ma maison. J'étais super émue. Bon, je n'ai tout de même pas coupé à l'achat des petits verres.

botellitas1

botellitas2

MJ