babayagaOui, c'était aujourd'hui la première fois!

A l'école de mes enfants, la pause de midi dure 2h15. Comme leur cour est bien petite, il est difficile d'y mettre tous les enfants qui déjeunent à la cantine et donc la directrice avait lancé, l'année dernière, l'idée d'organiser des ateliers après le repas. Aussitôt une petite idée a commencé à prendre forme dans ma tête.

A la rentrée de septembre j'ai présenté un projet et voilà, à partir d'aujourd'hui, j'aurai en charge une fois par semaine dix enfants de Grande Section et CP (deux groupes, qui reviendront une semaine sur deux). Les séances durent trois quarts d'heure.

Il ne fut pas nécessaire de faire les présentations, la moitié du groupe étant mes petits CP du vendredi, et l'autre moitié des camarades de Nounours qui me connaissent bien. Nous nous sommes donc contentés au début de nous mettre d'accord sur le déroulement des séances et on a vite commencé.

Halloween approchant, je me suis dit qu'une histoire qui fait un peu peur ne serait pas pour leur déplaire. J'ai donc choisi cette magnifique version de la célèbre Babayaga, (ré)écrite par Taï-Marc Le thanh et superbement illustrée par Rébecca Dautremer. L'auteur donne un ton nouveau et très frais à ce conte, qui n'en reste pas moins une histoire à faire peur. J'avais quelques doutes quant à ce choix, s'il allait correspondre à leur âge ou non. Finalement, après la lecture et les échanges qui s'ensuivirent, je pense que le choix était bon, car les enfants ont aimé, même F, le petit russophone, qui connaissait déjà Babayaga de A à Z (mais pas ma version ;-)).

On a poursuivi notre lecture avec Il y a un cauchemar dans mon placard, de Mercer Mayer, qui les a ravis et bien fait rigoler.

Et pour finir, comme je n'avais pas eu connaissance avant du précieux livre de Comptines pour avoir la trouille dont Bellesahi parle ici, nous avons lu des comptines d'automne, tirées de celui-ci:

secretsdelafor_t

Ce fut une très belle séance. J'en suis repartie avec la prière de leur rapporter demain le texte de la comptine des feuilles pour qu'ils l'apprennent en classe. J'en suis surtout repartie le coeur plein de bonheur de voir tous ces petits visages souriants et intéressés.

Vivement la rentrée, qu'on recommence!