Je m'en veux! Eh oui, car j'ai laissé passer TOUT le mois de novembre en pensant ne pas avoir de matériel pour participer au défi de Vanessa, Passeurs d'imaginaires, sur les cabanes. Et puis le dernier jour, sur un de ses billets, cela me sauta aux yeux comme une évidence.

Bien sûr une cabane ayant hanté mon imagination, comme celle de tant d'enfants au monde entier. Une cabane qui repose sur des pattes de poulet, ce qui lui donne l'inquiétante faculté de pouvoir tourner sur elle-même. Une cabane de sorcière, au même titre que celle de la sorcière de Hansel et Gretel, sauf que là, il n'y a même pas de bonbons pour attirer les enfants naifs et perdus.

J'ai nommé, la cabane de Babayaga

babayaga     babayaga2

Source: russie virtuelle

babayaga1

Vue par Rébecca Dautremer, je vous en parlais ici.