belle_m_reDans les années 1930, Eudoxie quitte Levallois pour Meudon-Val-Fleuri, où elle épouse Armand, veuf comme elle, à qui il ne reste que son fils Lucien, trentenaire et passablement dérangé, d'après son entourage, qui refuse d'emblée tout échange avec cette intruse.

Lors de l'exode de 40, Armand meurt, et Eudoxie se retrouve, pour les quarante années à venir, en tête à tête avec son beau-fils, avec qui elle va nouer peu à peu des liens d'une extrême force, basés sur la tolérance, la patience et l'affection qui s'installe avec le temps.

On s'attache tout de suite et durablement à ces deux héros qui n'en sont pas. D'abord dans leur solitude, par leurs caractères propres et qui ont quelque chose d'attendrissant. Ensuite et surtout, dans leur relation, où indépendance et compréhension s'entremêlent jusqu'à former un canevas serré.

Ce court roman m'est allé droit au coeur. Merci encore à Florinette, qui organise son voyage. Demain, il partira vers d'autres horizons.