ladyaudleyGeorge Talboys rentre d'Australie, où il a fait fortune, pour rechercher sa jeune épouse laissée trois ans auparavant. Mais il ne trouve que sa tombe et leur enfant laissé à la garde de son grand-père. Son ami, Robert Audley, l'héberge et l'aide à surmonter l'infinie tristesse qui s'est emparée de lui.

Mais lors d'une visite à l'oncle de Robert, remarié depuis peu, Sir Michael Audley, George disparaît sans laisser la moindre trace. Robert refuse de croire que son ami s'en est simplement allé, et se lance dans une quête qui le mènera à découvrir les secrets de la charmante et méconnue lady Audley.

J'ai passé un très agréable moment à lire ce roman. Non pas tant pour le dénouement, que l'on devine sans peine dès le début, mais plutôt pour l'ambiance qu'instaure l'auteure. On est en plein dans le XIXè siècle, les vieilles pierres recelant de terribles secrets qui vont changer à jamais la vie des personnages. C'est de l'ultra classique, mais ça fait du bien.

La description des personnages et leur évolution est un autre des aspects marquants de ce livre. On rencontre un Robert Audley jeune, gentleman nonchalant, que la recherche de son ami disparu va changer, faire grandir et atteindre l'âge adulte, en quelque sorte. Il est mis face à la mesquinerie et la dissimulation et il devra se faire le plus fort pour ne pas perdre cette confrontation. Bien évidemment, il découvrira l'amour (le vrai, absolu), car est-il possible que pareil récit ne se termine pas par un happy-end.

De même qu'on voit Robert mûrir, on assiste à la chute de lady Audley, inexorable. On découvre avec Robert les machinations et les motivations de la belle épousée, et l'on ne peut qu'éprouver de la pitié pour tant de volonté dévoyée.

Bref, une lecture bien sympathique.bouton_lectures_gothiques

Ce livre a été lu dans le cadre du Défi Lectures Gothiques.

Argantel l'a lu aussi.