breakingdawn

Ce billet ne contient pas de spoilers du tome 4, par contre, il en contient un peu du 3.

A la fin du tome 3, nous laissions Bella et Edward prêts à se marier. C'était en effet la condition qu'il lui avait imposée pour accepter de se charger de la transformer en vampire.

J'avais eu une impression assez mitigée, d'ailleurs, de ce tome 3... Jacob et Bella m'avaient grandement fatiguée avec leur comportement d'ados attardés (enfin, attardés: pour certaines choses ils se voulaient adultes, et pour d'autres, ils n'étaient que les ados qu'ils pouvaient être), et je fus incapable de compatir sur leur coeur brisé: trop c'était trop. J'en gardais néanmoins un bon souvenir, Stephenie Meyer ayant approfondi dans la présentation de la famille Cullen, et des énigmatiques Jasper (je me suis beaucoup attaché à ce personnage) et Rosalie en particulier. Et puis, à côté des atermoiements de Bella et Jacob, l'intrigue était tout de même bien menée et une fois le livre en main, on avait du mal à le lâcher.

Aussi, comme beaucoup d'entre vous, je me suis plongée dedans avec la question essentielle:"vampire or not vampire?". Tout comme Karine, j'avoue m'être aussi demandé si galipettes il y aurait... Plein d'interrogations palpitantes, vous l'aurez compris. J'étais si impatiente, que je n'ai même pas pu attendre la sortie de la traduction française, et malgré mon anglais rouillé, j'ai décidé de franchir le cap. Je craignais de ne pas pouvoir suivre, ralentie que je serais par la compréhension première de la langue. Mais notre amie canadienne m'avait d'emblée rassurée et finalement, je ne regrette absolument pas, car j'ai avancé juste assez vite, tout en faisant durer mon plaisir 3 ou 4 jours, au lieu des 2 que ça m'aurait demandé en français.

Eh bien, quoi dire de ce quatrième volet? Pour moi, il clôt magistralement l'histoire. L'auteure a su faire évoluer ses personnages dans un sens très intéressant, elle a introduit des personnages hauts en couleur, elle a étayé son univers surnaturel de manière captivante. On a toutes les explications qu'on voulait, toutes les réponses qui étaient en suspens, et notre attachement pour le clan de vampires aux yeux dorés n'en est que renforcé. Par ailleurs, elle a encore trouvé une aventure captivante à raconter (ça aurait été plat, sinon, avouez), avec moults rebondissements et un changement de narrateur très à propos. En effet, l'histoire est d'abord racontée par Bella, puis c'est Jacob qui prend le relais: une vision extérieure aux Cullen, mais qui n'en est pas moins proche, qui met les événements en perspective et qui marque aussi l'évolution du loup-garou vers l'âge adulte. D'ailleurs, à l'instar de Karine, je me suis réconciliée avec Jacob, même si je reste une 100% Edward addicted. Puis, après des moments lourds de tension et d'interrogations, c'est de nouveau Bella qui prend la parole pour les derniers événements, tout aussi palpitants.

Le seul reproche que j'aurais à faire, c'est que je sentais les événements avant qu'ils arrivent, alors que d'habitude je me fais toujours surprendre par les chutes. De ce fait, les gros points de l'intrigue, je les avais tous devinés (Si, si, Karine, même les plus gros) et ça m'a gâché un tout petit peu le plaisir. Mais ce n'est vraiment rien à côté de l'énorme plaisir que j'ai éprouvé avec cette lecture. Pendant trois jours, j'étais à Forks, à l'intérieur même de l'immense maison blanche, et plus rien n'existait autour: fort heureusement les petits loups étaient chez les grands-parents à ce moment-là, je n'étais pas obligée d'assurer ailleurs...

Un excellent moment. A mon sens, les tomes 1 et 4 sont vraiment les meilleurs.

Les avis de Karine et de Fashion.

Stephenie Meyer, Breaking dawn, Little Brawn Company, 754 pages.