hauntedBillet sans spoilers...

Même morte depuis trois ans, Eve Levine (la mère de Savannah) continue de ne suivre que ses propres règles. Intrépide et toujours avide de connaissances, ça ne lui ressemble pas de s'arrêter devant un interdit. Seulement, Eve tient toujours parole et quelques mois auparavant, elle a fait une promesse qu'elle est maintenant obligée d'honorer.

Car figurez-vous que dans l'univers de Kelley Armstrong il existe un monde après la vie (normal, puisque ça ouvre une porte à toute sorte de manifestations faisant intervenir les morts). Bien évidemment, les créatures surnaturelles se retrouvent dans un monde à l'écart des morts humains. Et en plus, pas tous dans les mêmes endroits, c'est passablement complexe comme organisation.

Pour en revenir à notre sujet, une créature très maléfique s'est échappée de ce monde des morts et depuis plusieurs siècles sème la mort, en encourageant de potentiels assassins (de vrais humains ceux-la!) à passer à l'acte. Plusieurs émissaires ont déjà échoué à la tâche de la ramener, car la créature est futée et très puissante. Aussi, dès qu'elle sent Eve à ses trousses, elle tente de s'attaquer à ce qu'elle a de plus précieux: Paige, Lucas et Savannah. Et son plan est atroce, qui obligera Eve à faire des choix définitifs et très douloureux.

Dans ce cinquième tome, c'est donc Eve qui raconte sa quête et son monde, qui est extrêmement complexe et ne manque pas d'intérêt. Son personnage est très attachant car elle est à la fois tenace et malicieuse, et ne fait pas de manières lorsqu'elle a quelque chose à dire. Tout le monde en fait les frais (elle y compris parfois). Et c'est avec ce pragmatisme qu'elle aborde la relation avec son compagnon. Du coup, elle nous fait passer par tous les stades, du rire à la gorge serrée. On a plusieurs fois l'occasion de trembler pour elle, et même des fois on aurait envie de la secouer un peu. La tournure que prend sa vie à la fin est assez inattendue et m'a pas mal émue: Eve mûrit au fur et à mesure que sa quête se poursuit, elle prend du recul et trouve l'occasion de réfléchir à sa nouvelle condition.

L'intrigue contient quelques lenteurs, même si le rythme est assez enlevé. Les querelles entre les anges ne sont par exemple, à mon sens, pas d'un grand intérêt. Idem pour l'épisode chez les pirates, pittoresque certes mais, on serait presque tenté de le lire en diagonale, car ça ralentit inutilement le lecteur déjà bien impatient. Par contre, les rencontres avec les démons sont intéressantes et on est content de faire leur connaissance (hé, hé, ils ne sont pas commodes, c'est le moins qu'on puisse dire).

Cependant, la force de Kelley Armstrong est de poser certaines questions fort pertinentes au long de ses romans. Car Eve est encore incapable d'accepter la rupture du lien qui la rattachait à Savannah de son vivant et de ce fait se prive de la possibilité d'avoir une véritable vie après la mort. L'homme de sa vie l'attend, pourtant, car ils ont la chance d'être arrivés au même endroit après leur mort (vous remarquerez que je ne dis même pas son nom, pour ne pas spoiler, hé, hé).Et bien que lui aussi se sente impuissant face à l'évolution de ses êtres chers, il a su faire le deuil de cette partie de lui-même.

Et comme dans Capture, les humains sont présentés comme des créatures redoutables de méchanceté et de malfaisance, dès que l'occasion se présente à eux.

Un autre point positif, on rencontre une nouvelle fois Jaime Vegas, la nécromancienne, indispensable dans les relations entre les deux mondes. Ce personnage m'est décidément fort sympathique. Par contre, point d'Adam, ou presque (avis aux amatrices).

Haunted est le cinquième livre de la série Women of the Otherworld. Vous trouverez les autres billets sur l'index des auteurs.