Lors de notre virée stéphanoise, j'avais dit à Bladelor que je ne prévoyais pas de me rendre au salon du livre de Lyon. Mais les lectrices sommes des êtres faibles, et il est difficile de résister à la tentation lorsque cela se passe à quelques arrêts de métro de chez vous.

D'autant plus que Régine Joséphine allait s'y trouver et que je gardais un excellent souvenir de notre rencontre de l'année dernière. Et puis, dans le courant de la semaine, j'apprenais que Mary Dollinger serait présente également. Rendez-vous fut donc pris, et samedi matin mes deux aînés et moi arrivions Place Bellecour.

PH_TurinComme prévu, la moisson ne fut pas énorme (quoique...), mais surtout j'ai été ravie de revoir Régine, qui nous a dédicacé Le labyrinthe d'Ormonde (que Petiloulou a déjà presque fini), Le voyage du poisson et Patte Rouge (que Petitou ne lache plus, il est trop fier). Nous avons eu aussi le plaisir de rencontrer Philippe-Henri Turin, qui a dédicacé Tendres Dragons à Nounours (depuis, il nous en a copié un certain nombre). Je suis toujours admirative des belles dédicaces que font les illustrateurs, avec un grand sourire en plus, et pendant qu'il racontait des histoires très intéressantes sur les ateliers de peintres. (Cliquez sur les photos si vous voulez les voir plus grandes).

Et puis j'ai été ravie de rencontrer Mary Dollinger, que j'ai trouvé pétillante et très mMary_Dollingeraccueillante, ainsi que son époux Alain. C'est toujours touchant quand les rencontres virtuelles se transforment en vraies rencontres. J'ai bien sûr craqué pour le Journal désespéré d'un écrivain râté et Et le bébé était cuit à point. (la photo est d'elle, d'ailleurs, empruntée avec son aimable autorisation).

Voici un aperçu de ce que nous avons rapporté:

IMG_0961  IMG_0958  IMG_0959  IMG_0960  IMG_0963