Je sais que j'ai été trèèèèès irrégulière quant au récit de nos pérégrinations asiatiques. Il va falloir que je remette de l'ordre là-dedans: les photos, et les "carnets de voyage", pour pouvoir vous raconter tout ça en détail.

Aujourd'hui, cependant, j'ai envie de vous raconter notre tout dernier voyage, quelques jours à peine avant de quitter définitivement la Chine. L'homme ayant encore quelques jours de travail devant lui, je suis partie avec mes petits une dernière fois à Hong Kong pour voir, entre autres, le fameux Boudha de Lantau, que nous n'avions jamais pu faire auparavant pour cause de météo.

Cette fois, pas une goutte de pluie n'est venue troubler nos promenades. La chaleur, en revanche, était torride et moîte (enfin, un peu comme d'habitude quoi), nous obligeant à sortir avec notre bouteille d'eau et notre gilet, car dès que vous rentrez dans un bâtiment, le choc thermique est assuré; c'est limite si vous voyez les gouttelettes condenser sur votre corps (j'exagère un peu, mais à peine).

Mais commençons par le commencement. Aujourd'hui, Hong Kong, comme beaucoup de grandes capitales asiatiques, est une immense galerie commerciale de luxe à ciel ouvert, où les bâtiments les plus époustoufflants de luxe se succèdent sur des quartiers entiers. Quant j'emmenais Nounours chez le dentiste, j'avais même fini par trouver les connexions entre immeubles d'un même groupe, qui m'évitaient de marcher dans les rues bondées et brûlantes. A Tsim Sha Tsui, sur la baie de Kowloon, où se trouvait notre hôtel, il y avait une galerie devant laquelle nous aimions bien passer, déjà parce qu'il y avait un camion de pompiers ancien et restauré magnifique (mère de trois garçons, il faut bien que ça ressorte). Puis parce que sur la place centrale, il y avait souvent des sculptures, peintures... à ciel ouvert. Cette fois-ci, ça donnait ça.

bSAM_2702

Le premier jour de notre périple, nous avons décidé de visiter la partie sud de l'île de Central. D'habitude, nous nous arrêtions beaucoup sur la façade nord, face à Kowloon, justement, où se trouve le quartier d'affaires. Pour aller de l'autre côté, point de métro, c'est en bus qu'il faut s'y rendre. Nous commençons par prendre le ferry pour rejoindre Central. Jamais je n'ai réussi à me lasser de cette vue là:

bSAM_2704

Une fois arrivés à Central, nous partons à la recherche du bus. C'est un bus à impériale, et nous sommes presque les premiers à monter. Les garçons sont tout à l'avant à l'étage, ils sont enchantés. Après le tunnel d'Aberdeen, c'est un décor magnifique qui s'offre à nous. Le bus roule presque au bord de la mer, dans des quartiers très favorisés et avec une vue imprenable sur le paysage. Le nombre de voitures de luxe que nous croisons à la minute fait aussi l'admiration des garçons, surtout du deuxième, grand amateur de ces engins. Puis, nous décidons de nous arrêter à Stanley, pour voir le Musée de la Marine. Stanley est encore construit dans une toute petite baie. On y trouve, bien entendu le Stanley market, où l'on voit des produits de contrefaçon, et de souvenirs très cheaps, mais aussi des magasins d'artisans et d'artistes peintres qui valent assez la peine. Après une petite balade sur la jetée, cap sur ledit musée, que les enfants sont impatients de découvrir.

bSAM_2707

bSAM_2709Il s'agit d'un musée de petite taille, et donc tout à fait abordable pour des enfants, divisé en deux salles. La première raconte l'histoire de la marine traditionnelle depuis ses origines jusqu'à l'invention du bateau à vapeur. L'essor de la marine chinoise jusqu'au milieu de la dynastie Ming, puis son déclin progressif jusqu'à l'arrivée de la Compagnie des Indes. Les maquettes sont plus jolies les unes que les autres, et il y a des parties interactives sur le commerce et même une reconstitution de bataille navale, avec des armes du Xè siècle.

La deuxième salle reprend le fil de l'histoire là où on l'avait laissé. Les ateliers interactifs, avec plein de défis et de boutons à toucher se succèdent pour la plus grande joie de mes garçons, qui ont envoyé des messages en morse, conduit un ferry et un cargo dans la baie de Hong Kong et chargé un porte-conteneurs. Inutile de vous dire que ce fut la salle préférée des garçons (contrairement à moi, qui ai de loin préféré la première partie de la visite).

Après la visite, et nos estomacs criant famine, nous nous sommes installés sur la terrasse d'un restaurant qui donnait sur la baie. Incroyablement, alors qu'elle était parfaitement abritée du soleil, qu'il y avait de la brise et que la vue était absolument superbe, nous étions les seuls en terrasse, les autres touristes préférant le confort de l'air climatisé. Tant mieux pour nous, nous étions au calme pour profiter du paysage.

bSAM_2712bSAM_2711

Pour le retour vers Central, nous avons pris le tramway, chose que nous n'avions jamais fait auparavant non plus. Les tramways aussi ont deux niveaux et ils n'ont pas de carreaux aux fenêtres. Ce fut un petit peu long, mais l'expérience en valait la peine.

bSAM_2717    bSAM_2719

Le soir, pour la dernière fois, nous avons contemplé les éclairages de la ville et son "son et lumière" qui font partie de sa renommée. L'ayant vu depuis la promenade des stars plusieurs fois, nous nous sommes contentés de rester dans notre chambre d'hôtel ce soir là...

bSAM_2721

Le soir même, l'homme venait nous rejoindre pour le week-end, mais ça, ce sera une autre histoire, racontée dans les jours qui viennent.