logo challenge doctor who 5

Nous avons été quelque peu insconstantes avec le Docteur et avec vous, chers lecteurs, car nous vous avions promis une chronique pour la semaine dernière qui n'est jamais venue. Qu'à cela ne tienne, je reprends le clavier aujourd'hui pour vous parler de deux des épisodes qui m'ont le plus marqué tout au long de la série, The empty child et The Doctor dances.

Doctor emptychildLondres, pendant le Blitz. Rose et le Docteur arrivent sur Terre, à la poursuite d'un objet extraterrestre qui serait susceptible de mettre l'humanité en grand danger. Pendant que le Docteur tente de trouver des informations, Rose aperçoit un petit garçon, au visage recouvert par un masque à gaz, qui semble perdu et ne prononce qu'une seule phrase: "Mummy... Are you my mummy?" Lancée à sa poursuite, elle finit dans une très mauvaise posture dont elle est sauvée par le Capitaine Jack Harkness, qui lui fait savoir qu'il peut lui remettre un engin extra-terrestre du moment qu'elle a de quoi le payer. De son côté, le Docteur découvre une bande d'enfants qui, profitant des bombardements, s'introduisent dans les maisons pour chaparder de la nourriture. Une jeune fille s'occupe d'eux, Nancy, qui prévient le Docteur contre ce petit enfant (son petit frère, mort pendant un bombardement) qui semble être une coquille vide et dont tous redoutent le contact. Il se trouve que Nancy a quelques informations sur cet objet que le Docteur recherche, mais elle l'envoie d'abord parler au docteur Constantine, dans un hôpital où s'alignent des centaines de lits avec des malades qui sont des répliques exactes du petit enfant qui hante les rues. A l'instant où le docteur Constantine finit de parler, la transformation a lieu sur sa personne même...

logo challenge doctor who 10J'ai toujours adoré ces deux épisodes. "Are you my mummy?" est d'ailleurs une phrase culte à la maison. Que cette petite phrasounette a pu nous faire froid dans le dos, répétée à l'envie par ce petit enfant. Et à côté de l'immense tristesse et du désespoir qui est celui des anglais pendant le Blitz, qui avaient le moral au trente-sixième dessous et ne pensaient pas possible qu'il y ait une sortie honorable de cette situation, Rose et le Docteur déploient un humour fin mais sauvage, qui empêche le spectateur de tomber dans l'apitoiement bon marché. C'est le fameux épisode où on l'entend annoncer: "Bananas are good".

L'admiration du Docteur pour l'espèce humaine, son attachement, sont aussi bien visibles:

"Right now, not very far from here, the German war machine is rolling up the map of Europe. Country after country, falling like dominoes. Nothing can stop it, nothing. Until one tiny, damp little island says "No. No, not here." A mouse in front of a lion. You're amazing, the lot of you. I don't know what you did to Hitler, but you frighten the hell out of me. Go on, do what you've got to do, save the world."

L'apparition de Jack apporte quelque chose de nouveau au duo Rose-Docteur. Jack, l'éternel séducteur, l'électron libre, déserteur DoctorJamiede l'Agence du Temps, l'escroc qui tente d'abuser le Docteur (mal lui en a pris), inconscient des dommages qu'il a causés et qui mettent en péril l'espèce humaine en général, car les nanogènes qu'il a libérés (microrobots pratiquant la reconstruction cellulaire) n'étaient pas familiers avec les hommes.

La toute fin est tout bonnement spectaculaire. L'émotion du Docteur, communicative. Eccleston, absolument formidable: "Everybody lives, Rose. Everybody lives!"

Petit détail. J'aime beaucoup l'acteur qui joue le docteur Constantine (Richard Wilson) et le personnage lui-même. Le Docteur a l'air d'accord avec moi, car il lui dit à la fin, alors que tous les patients sont guéris: celui qui n'a jamais abandonné ces patients.

DoctorNancyPetit dialogue pour le fun:

  • The Doctor: It's my nose. It has special powers.
  • Nancy: Yeah? That's why it's so...?
  • The Doctor: What?
  • Nancy: Nothing.
  • The Doctor: What?
  • Nancy: Nothing. Do your ears have special powers too? 

Deux autres citations magiques de cet épisode dans un ancien billet, par ici (comme quoi, ce n'est pas une folie passagère).

Fashion a écrit un billet également.

moisanglais2

Un billet pour le mois anglais.