08 janvier 2010

Le sourire étrusque

Salvatore Roncone est vieux est malade. Son fils vient le chercher dans son village calabrais pour l'emmener auprès de lui à Milan. Lors d'une pause à Rome, dans un musée, le vieux découvre avec admiration un sarcophage étrusque représentant deux amants. Quels visages heureux! quel air de paix, de savoir profiter de la vie, quel magnifique sourire étire les lèvres de la femme... L'image fera une profonde impression chez cet ancien partisan, aujourd'hui réduit à laisser ses propriétés du sud pour partager l'appartement de son fils et... [Lire la suite]
Posté par maijo à 10:03 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 octobre 2009

Le jeu de l'ange

David Martin est un très jeune homme doué d'un grand talent pour l'écriture. Dans la Barcelone des années vingt, il va entamer une carrière d'écrivain, se transformant d'une certaine manière en mercenaire pour le compte de deux éditeurs dépourvus de scrupules. C'est alors que sa vie est sur le point de s'éteindre de fatigue et de maladie, qu'il fait la connaissance d'Andreas Corelli, éditeur parisien et mystérieux, qui lui propose une forte somme ainsi que la vie sauve en échange de l'écriture d'un livre très particulier. Mû par... [Lire la suite]
Posté par maijo à 02:19 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,
21 septembre 2008

Il y a huit ans...

Tu étais notre premier, notre tout petit. Nous étions émerveillés par ce petit être tout nouveau, si beau, si complet, par toute la tendresse que tu convoquais en nous. Tu es devenu notre magicien, celui qui sait faire briller le soleil sur nos vies, celui qui fait jaillir nos sourires, et toujours, toujours, cet immense amour que nous te portons. Bon anniversaire mon grand!!! Découvrez Paco Ibáñez! Era un niño que soñaba un caballo de cartón. Abrió los ojos el niño y el caballito no vio. Con un caballito... [Lire la suite]
Posté par maijo à 07:21 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 juin 2008

L'ombre du vent

Dans la Barcelone de l'après guerre, le jeune Daniel Sempere est conduit par son père, libraire de vieux, dans un endroit secret: le Cimetière des livres oubliés. La tradition veut que lors de sa première visite, Daniel adopte un livre pour le faire revivre. Au hasard des bibliothèques labyrinthiques, son choix se porte sur L'ombre du vent, oeuvre d'un illustre et énigmatique inconnu, Julian Carax. Dès la première lecture, Daniel est subjugué par la force du roman. Il tente d'en savoir plus sur l'auteur, mais... [Lire la suite]
Posté par maijo à 22:37 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,
19 mars 2008

Mercredi, journée des enfants

Encore la voix de Paco Ibañez sur une poésie espagnole. Cette chanson, je l'avais moi-même apprise étant jeune fille. El cuento Érase una vezun lobito buenoal que maltratabantodos los corderos.Y había tambiénun príncipe malo,una bruja hermosay un pirata honrado.Todas estas cosashabía una vez.Cuando yo soñabaun mundo al revés. José Agustin Goytisolo Le conte Il était une fois un petit loup gentil que maltraitaient tous les agneaux Il y avait aussi un prince méchant une... [Lire la suite]
Posté par maijo à 07:24 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 mars 2008

El lagarto está llorando

Une poésie que je connais depuis de longues années, Garcia Lorca étant un de mes écrivains préférés, retrouvée avec émotion dans ce chant... El lagarto está llorando. La lagarta está llorando. El lagarto y la lagarta con delantaritos blancos. Han perdido sin querer su anillo de desposados. ¡Ay, su anillito de plomo, ay, su anillito plomado ! Un cielo grande y sin gente monta en su globo a los pájaros, ¡El sol, capitán redondo, lleva un chaleco de raso. ¡Miradlos qué viejos son ! ¡Qué viejos... [Lire la suite]
Posté par maijo à 07:25 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 août 2007

Soldats de Salamine

Vers la fin de la Guerre Civile espagnole, Rafael Sanchez Mazas, un phalangiste reconnu, échappe au peloton d'exécution. Il faut dire que c'était une exécution bâclée, décidée par des troupes républicanes en déroute, en pleine fuite vers la frontière franco-espagnole. Alors qu'il est recherché, un soldat républicain l'aperçoit terré derrière des buissons, mais se contente de crier "Il n'y a personne par ici!". Soixante ans plus tard, un écrivain en mal de vivre, s'intéresse à cet épisode et commence des recherches pour... [Lire la suite]
Posté par maijo à 14:50 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,
29 mars 2007

Une musique et une poésie

C'est par ses chansons que, même avant d'y venir par les études, je me suis rapprochée de la poésie espagnole du début du XXè siècle. Cet album, "je suis tombée dedans lorsque j'étais bébé" et depuis, il ne m'a jamais quitté. Quant à l'auteur de ces vers: Miguel Hernandez, poète autodidacte du début du siècle, ayant pris part à la Guerre Civile Espagnole, mort en prison à l'âge de 31 ans. EL NIÑO YUNTERO . Carne de yugo, ha nacido más humillado que bello, con el... [Lire la suite]
Posté par maijo à 14:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,