02 janvier 2009

Journal désespéré d'un écrivain raté

Cela fait un petit moment que j'ai lu ce petit journal. Et j'y ai pris un grand plaisir, car Mary Dollinger décale, extrapole, met face à face deux visions du monde qui destabilisent  complètement les personnages, pour la plus grande joie du lecteur. Elle part d'une idée simple, mais c'est bien là la clé du succès: un écrivain du XIXè siècle confronté à un éditeur du XXIè, les belles lettres face à la recherche du profit à tout prix, l'éditeur qui attend de l'auteur non plus qu'il écrive un chef d'oeuvre, mais qu'il se plie... [Lire la suite]
Posté par maijo à 09:59 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

20 novembre 2008

La vie pétrifiée

Deux îles, deux métiers... Xavier partage ses journées entre son bureau de médecin pour la police et le restaurant qu'il a hérité de son père, où il sert tous les soirs. Seul un pont relie ces univers, que Xavier franchit deux fois par jour, rejoingnant par ce fil ténu ces deux vies qui l'étouffent. Un soir, un jeune couple entre dans le restaurant. D'abord ému par la tendresse qu'ils se manifestent, Xavier s'aperçoit, bouleversé, que la jeune femme est l'alter ego qu'il a toujours attendu sans jamais oser trop l'espérer. A partir... [Lire la suite]
Posté par maijo à 06:32 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
14 novembre 2008

Les yeux d'Elisha

Voilà deux ans que Tobie est parti s'installer parmi les Pelés (le peuple de la plaine) où il a fini par se faire une place. Il vit sans passé, sans trop d'illusions, au jour le jour, jusqu'à ce qu'un habitant de l'arbre lui fasse une révélation capitale, qui va l'obliger à revenir dans son ancien monde. Ce qu'il y découvre est terrifiant. La défiance, la misère intellectuelle et morale règnent dans l'arbre qui est même menacé par des lichens et des mousses qui ne cessent de proliférer. L'effroyable Jo Mitch retient prisonniers... [Lire la suite]
Posté par maijo à 06:59 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,
13 novembre 2008

Les noeuds

Basile Porquet est le dernier héritier d'une dynastie consacrée aux noeuds. Depuis le temps de son arrière grand-père, la famille a toujours vécu de la vente de cordes à noeuds, qui ont accompagné des générations d'écoliers et de marins. Basile est d'ailleurs un virtuose du noeud, les cordes ont envahi sa maison où ne subsiste aujourd'hui que la misère tant économique que morale. Le temps d'un après-midi, Basile passe sa vie en revue, pendant qu'il confectionne quelques noeuds supplémentaires: ses rêves, les querelles avec ses... [Lire la suite]
Posté par maijo à 06:44 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
07 novembre 2008

La théorie du panda

Voilà encore un livre qui s'est retrouvé entre mes mains par le plus grand des hasards: j'étais prévenue que Bladelor venait de le finir avant notre périple stéphanois et que l'auteur y serait, et le voilà qui trônait dans un des présentoirs de ma bibli de quartier... Et ce fut une belle découverte, que cette Théorie du panda, une lecture dont on ne ressort pas forcément indemne mais plutôt plein d'interrogations... Arrivé de nulle part dans une petite ville de Bretagne, Gabriel se fait une place dans le coeur et dans la vie de... [Lire la suite]
Posté par maijo à 07:24 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,
04 novembre 2008

Au-delà du cercueil l'âme me restera

"Nous sommes en Mayenne, une maison à l'orée d'un village. Tout est silencieux, les volets fermés et la porte close. Nuit et jour pourtant, sept amis en franchissent le seuil. Les uns après les autres, chacun son tour et chacun sa tâche. S'accomplit ainsi le serment de sept âmes vives à deux âmes sombres: la parole donnée pour retarder le deuil. Voici l'histoire d'un mystère et d'une fraternité." (Quatrième de couverture) J'avais du mal à me décider à ouvrir Une promesse, craignant que le récit soit trop sombre. A tort,... [Lire la suite]
Posté par maijo à 14:54 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

29 octobre 2008

Les bottes rouges

Correspondant d'un journal local dans un petit village perdu, le narrateur vit dans le calme des rituels immuables depuis de longues années: l'épluchage des pommes de terre auquel il se consacre avec une dévotion toute particulière, et l'apéro avec son voisin Basile, magasinier. Or un jour, Basile manque au rendez-vous et ce sont des cris et bruits étranges que l'on entend dans sa maison... Trois jours plus tard, Basile réapparaît, hagard et coupable. Lui, le magasinier heureux, placide et fidèle, a succombé aux charmes d'une... [Lire la suite]
Posté par maijo à 09:38 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
23 octobre 2008

Le fiancé de la lune

Arno est un homme sans attache. Il se déplace au gré de ses missions, toujours d'un avion à l'autre, jusqu'au jour où il rencontre Giannina. Et là, il est frappé par ce sentiment d'absolu, de puissance, d'amour profond. Giannina, elle, l'a à peine remarqué, mais il saura se faire une place dans le coeur de la belle, car il le sait, sa Femme, avec un grand F, c'est elle... Voilà une histoire d'amour très contemporaine. A l'heure de la dévaluation de l'idée même d'engagement, Arno, quadra célibataire, trouve le grand amour en la... [Lire la suite]
Posté par maijo à 11:30 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,
10 octobre 2008

D'ombre et de sensualité...

Aujourd'hui, je vais vous parler d'une belle rencontre, une rencontre plutôt inattendue, puisque ce recueil de nouvelles est tombé dans mes mains par hasard, sans que je l'aie choisi. Pour tout vous dire, il m'a fallu du temps pour me décider à entrer dans Notre Dame aux Ecailles. Les premières lignes que j'ai lues, dès que je l'ai eu en main, m'ont fait l'effet d'une menace. Celle d'être prise au piège de ses univers à la fois oppressants et fascinants. Aussi en toute lâcheté l'ai-je mis de côté, sans jamais cesser de sentir son... [Lire la suite]
Posté par maijo à 22:02 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 octobre 2008

Petit déjeuner avec Mick Jagger

Nathalie, 13 ans, prépare un petit déjeuner pour Mick Jagger, car il ne va pas tarder à la rejoindre dans sa cuisine. Pendant que le café s'écoule, Nathalie se rêve, s'imagine, se regarde, s'explique. Car Mick n'est qu'une fuite fantasmée vers une vie moins maussade, un peu comme un enfant se construit un ami imaginaire. Il est l'image qui la contemple dans sa chambre du haut de son poster en noir et blanc (et elle le lui rend bien), il est cette voix envoûtante qui chante la vie et la démesure à la demande. Mais il est aussi bien... [Lire la suite]
Posté par maijo à 16:02 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,