catching_fireLes Jeux de la Faim qui ont vu Katniss et Peeta revenir victorieux au douzième district ont pris fin depuis peu. Leurs vies tentent de retrouver un semblant de normalité malgré les meurtrissures physiques et morales que les Jeux leur ont infligées. Le tour de la victoire se prépare maintenant, au cours duquel les vainqueurs voyagent dans tous les districts: façon supplémentaire pour le Capitole de montrer sa toute-puissance.

Ayant défié le Capitole pendant les Jeux, forçant la main aux juges pour qu'ils déclarent deux vainqueurs, Katniss et Peeta n'imaginent pas cependant qu'ils ont mis le doigt dans un engrenage dont la force inquiète les autorités. Menacés sur leur vie (et celle de leurs êtres chers), Katniss et Peeta vont devoir jouer le jeu du Capitole et s'assurer qu'aucune vélléité de soulèvement ne voie le jour dans Panem. D'autant plus que les jeux du troisième jubilé (bon trois fois 25 ans, soit, mais je n'ai pas trouvé d'autre mot mieux adapté) se tiendront cette année et les nouveaux responsables ont prévu des jeux qui resteront longtemps gravés dans les mémoires.

Captivée par le premier tome des Hunger Games, ça n'a pas été difficile de me laisser tenter par cette suite, qui tient toutes ses promesses. L'ambiance oppressante des premiers Jeux est toujours là et gagne même en puissance. La lutte pour la survie qu'avait dû mener Katniss sur l'arène a maintenant envahi sa vie et menace d'écraser tous ceux qu'elle aime: sa mère, sa soeur, Gale et sa famille et même Peeta. L'air est lourd de désespoir et de rage mais au coeur de tout ce gâchis, on trouve un rêve, une infime possibilité. Portée par l'image de Katniss et Peeta, la révolte n'est pas bien loin, et sa répression n'en sera que plus sanglante.

Cet opus nous donne également l'occasion de voir ce que sont devenus les vainqueurs d'autres Jeux et de mieux comprendre Haymitch, personnage ô combien peu sympathique et pourtant fort attachant. Le regard de Katniss éclaire d'une autre lumière l'horreur de ces Jeux où les vainqueurs sont à la fois les héros de leur district et les victimes les plus sanglantes de la folie du Capitole, exhibées devant le tout Panem pour servir de rappel. Même si Katniss donne un peu dans l'autoflagellation, ce qui par moments peut paraître agaçant, elle fait de son mieux pour concilier son humanité et sa peur. Elle est terrorisée à l'idée qu'il puisse arriver malheur aux siens, mais ne compte pas faciliter au Capitole la tâche de l'écraser publiquement, alors elle redresse la tête et se bat. Et ne tarde pas à trouver que Peeta se bat à ses côtés.

La relation de Katniss et Peeta, gelée dès la fin des Jeux de la Faim, va devoir revivre pour les caméras. Katniss sait maintenant qu'elle aime Gale désespérément, mais la bonté et le charisme de Peeta la confondent. Elle lui est profondément attachée et fait preuve de la plus grande loyauté à son égard. Quant à Gale, trop peu présent dans ce volet à mon goût (voilà, c'est dit), il est dès le début instrumentalisé par le pouvoir pour faire plier Katniss. On ne peut pas dire que ce tome soit le sien tant il y est malmené jusqu'aux tout derniers paragraphes, où sa réapparition prépare une suite qui s'annonce palpitante.

Bref, un très bon page-turner qui fait tout oublier autour de soi. J'attends la suite, Mockingjay, avec impatience.

Ce livre compte pour le challenge de Bladelor, lire en VO.

LireEnVoMini